Christine Lenoir

Pièces uniques et ateliers créatifs

Ce n’est pas la nuit noire du sommeil ou de l’insomnie. C’est la nuit des enfants perdus, la nuit de l’inconnu qui nous cerne et nous perd. Nous ne voyons pas les contours et nos aiguilles s’affolent de tant de flou, de brumes et d’incertitudes. Nous voulons être sûr.e.s mais les temps ne nous offrent …

Lire la suite

L’année se termine d’une manière inédite pour vous, comme pour beaucoup d’entre nous.  Bien sûr nous nous doutons que tout cela n’est pas fini et que d’autres surprises nous attendent. N’est ce pas ce qu’est la vie ? Une infinité de surprises qui surgissent sur notre route. Nous essayons de border et de sécuriser autour de …

Lire la suite

Aussi incroyable que cela puisse paraître cette période est une formidable chance de créer autre chose, d’explorer des chemins que l’on ne pensait pas emprunter, des routes à suivre. Il est temps de creuser nos méninges et de laisser nos cœurs faire le ménage. Il est temps de  s’ouvrir à la lumière de ce qui …

Lire la suite

Je me sens nouvelle avec l’envie de le montrer et de modifier mon site pour montrer mon nouveau moi. Une vieille peau est tombée depuis hier (passage oral et écrit d’évaluation de ma formation d’art-thérapeute) et je ressens dans mon corps un élan nouveau. Et je tire LE SOLEIL ce matin, signe de ce renouveau. …

Lire la suite

L’automne est arrivé ce matin. J’ai le choix de suivre ma petite voix ou de rester muette à ce qui me traverse. D’un côté ou de l’autre, il n’y aura pas de jugement seulement de la bienveillance. Chacun sa route, chacun son chemin. Les perles de notre vie passent sur le fil les unes après …

Lire la suite

C’est la nuit noire de l’âme. Tout semble solitude, ennui, catastrophe et inutilité. Le bonheur, la joie et la légèreté n’existe plus. Je me noie dans cette eau sombre qui m’engloutie. Je ne peux m’empêcher de penser à ce jour de lune noire. Sombrer dans la noirceur, se gaver de pensées obscures, crier son inutilité …

Lire la suite

Vaste, immense, aimante, mauvaise et tourmentée. L’image de la mère est multiple voire sacrificielle. Et ce n’est pas de cette mère là dont j’ai envie de parler. J’ai envie de parler de la mère que je suis. Ni parfaite, ni imparfaite. La mère que nous sommes est reliée intimement à la femme que nous sommes. …

Lire la suite

Ecrire pour quoi faire ? C’est la température de mes humeurs du matin. Aux siècles passées, les humeurs n’étaient elles pas une forme de déchets, des fluides du corps qui s’évacuaient pour poser un diagnostic sur l’état du malade ? Mon écriture peut parfois être un déversement sans fin, sans queue ni tête, de ce …

Lire la suite

Se lever le matin avec l’impression que ce que l’on fait n’est pas fait pour nous, que l’on n’est pas sur la bonne voie. Qu’est ce qui a fait que l’on s’est lancé.e dans cette direction ? La peur ? La facilité ? Le manque de connaissance de soi ? Par quel miracle avons-nous été …

Lire la suite

Dernier quartier de lune. C’est l’entrée dans le règne minéral. Qu’est ce que j’ai à dire de moi ? Quelle trace vais-je laisser au monde ? Les murs de ma maison garderont-ils le reflet de mon âme ? Mon empreinte restera-t-elle gravée quelque part ? Ce matin, j’ai lu un entretien avec Jean Malaurie qui …

Lire la suite