Guide de survie pour explorateurs et multi-potentiels

La première fois que j’ai vu la couverture de Je ne veux pas choisir ! , j’ai tout de suite su qu’il était pour moi.

Cela vous est certainement arrivé d’avoir sous les yeux quelque chose que vous savez vous correspondre parfaitement.

Ce livre est en effet idéal pour toutes les personnes qui se sentent démunies et perdues devant la multitude de leurs centres d’intérêts et l’impossibilité de savoir par quel bout prendre les potentiels infinis qui éveillent tous leurs sens.

Si ce livre vous intéresse et vous attire irrésistiblement, ne cherchez plus ! Vous êtes un.e explorateurice !

Rien que de le savoir, la tension baisse d’un cran 😉

J’ai reçu ce livre en cadeau et j’ai tout de suite commencé à mettre en pratique les outils que l’auteur, Barbara Sher, propose.

Lorsque j’ai commencé à découvrir cet ouvrage, j’ai vu le potentiel de bonheur que cela allait procurer aux personnes comme moi.

Le livre est fait en deux parties :

  1. Les caractéristiques des explorateurs et les outils indispensables à leur survie.
  2. Les différents types d’explorateurs.

La première partie m’a passionnée car je me sentais enfin comprise dans toute ma complexité et je pouvais agir en mettant en place des actions pratiques :

  • Cahier d’exploration, un gros cahier pour y consigner toutes les idées, début de centres d’intérêts, schémas, etc… une sorte de melting-pot des idées et des projets que l’on souhaite débuter, réaliser, ou non, à la manière des carnets d’artiste, genre Léonard De Vinci.
  • Kit prêt à créer pour pouvoir se mettre œuvrer sur le projet en cours, voir plusieurs kits pour chaque projet en cours, dès que l’on a pendant une pause, un quart d’heure, une demi-heure, une heure. Cela permet de se mettre en route.
  • Posséder des classeurs pour ranger les centres d’intérêt par thème et pour permettre de s’y retrouver rapidement. Au départ, cela demande un peu de temps mais après c’est génial (perso, je n’ai pas encore fini).
  • Faire la partie de l’activité que l’on préfère, cela évite de se perdre en énergie dans ce qui devient une contrainte.
  • Utiliser le temps pour soi en premier.
  • S’organiser des plages plus longues dans son agenda quand c’est possible, en fonction de son emploi du temps, une heure, deux heures.

Le livre donne plein d’autres exemples concrets mais celui qui m’a changé la vie, c’est vraiment le CAHIER D’EXPLORATION. J’ai collé 3 grands cahiers entre eux. Cela a été magique pour moi. Plus besoin de créer des bouts de carnets ou autre. Dès que j’ai une nouvelle information ou un nouveau projet en tête, je le consigne dans mon cahier d’exploration.

Cela réduit le nombre de carnet, classeurs, bouts de papier et il n’y a plus qu’un endroit où consigner tout çà. PETIT CONSEIL : créer un index en fin de cahier et numéroter les pages au fur et à mesure car on risque de se perdre à nouveau en revenant sur certains sujets.

Je me suis rendue compte que je n’avais pas tant que çà de sujets d’intérêts et cela permet de se rassurer, de moins s’éparpiller.

Par exemple, j’ai tout de suite créé une rubrique pour le résumé de ce livre pour ensuite faire cet article.

La seconde partie est intéressante car elle permet de se positionner sur un type d’explorateur et d’affiner la perception de son mode de fonctionnement et du coup mieux se comprendre.

Pour une petite idée, les explorateurs sont cycliques ou séquentiels avec des sous-catégories :

  • CYCLIQUES Agent double (2 passions, métier saisonnier), Sybil (x projets et 0 action, s’organiser en plages d’activités, objectifs dans le temps), Jongleur (défis, aime résoudre, trouver du temps pour réfléchir, spécialiste résolution de problème.
  • SEQUENTIELS Spécialiste en série (CV chargé, longue immersion sur un sujet, enseignant, documentaliste, courtier en infos…), Maestro en série (aime devenir expert et passer à autre chose, coach, entraîneur), Touche à tout (diplômé ++, se créer sa belle vie, son activité, télétravail, chargé de mission), Vagabond (trouver le fil conducteur des activités, vision à court terme, plusieurs temps partiel, enseigner ce que l’on sait), Echantillonneur (vouloir tout, manque quelque chose, faire projet par trimestre, missions temporaires), Indécis à grande vitesse (créer un catalogue d’idées potentielles, free-lance, rédacteur résumés, résolution problème).

En ce qui me concerne, il semble que je sois Séquentielle Vagabonde et Séquentielle Indécise à grande vitesse.

Déculpabilise et apporte du sens à notre existence

La grande joie de ce livre c’est qu’il déculpabilise et qu’il autorise à ne pas terminer nos projets, notamment avec l’idée de l’étagère qui expose les œuvres non terminées.

Il ordonne notre éparpillement tant intérieur qu’extérieur en apportant du sens à notre chaos. Notre chemin devient plus lumineux et plus léger. Un vrai miracle sur notre route !

Pour terminer une petite citation de Barbara Sher :

Personne ne dit que les abeilles ne savent pas choisir la fleur qu’elles veulent butiner, personne ne les accuse d’être incapables de décider quelle est leur véritable passion.

Référence : Je ne veux pas choisir ! Guide de survie à l’usage des explorateurs, multi-potentiels, esprits Renaissance et autres touche-à-tout, Barbara Sher, 2020, Editions Le Hêtre Myriadis.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le, laissez un commentaire, rejoignez Caravansérail.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :