1/25 : Ecrire pour accueillir ce qui vient

A la fin de l’été, j’ai toujours un peu de mal à revenir. J’ai froid. Le temps semble me presser à nouveau. Je recule devant un certain retour à la « normale ».

Cette rentrée : une idée de roman qui peine à voir le jour, ma formation à l’art-thérapie terminée (j’ai obtenu ma certification d’art-thérapeute) et la question qui tourne en boucle « Je fais quoi maintenant », le port du masque toujours obligatoire dans la plupart des lieux où l’on peut voir du monde et la créativité foisonnante qui me caractérise « J’aurais jamais le temps de tout faire ! ».

Bref ! je redémarre en tentant autre chose tout en continuant.

Cela faisait des jours et des semaines que je n’avais rien écrit. Pas de pages matinales dans mon journal. Presque rien. Et puis, ce matin, je me suis remise à quelques lignes qui ont engendré un début de recadrage.

En discutant avec l’une de mes filles où je me plaignais de la reprise des contraintes et elle me disait :

Pourquoi tu ne profites pas en conscience de tout ce que tu fais ?

Les enfants sont toujours là pour vous remettre les pieds dans vos sabots. Je suis convaincue qu’ils sont des maîtres venus sur Terre pour nous enseigner ce qui nous reste d’évolution à parcourir (A ce propos, je vous conseille les livres d’Isabelle Filliozat sur l’éducation des enfants. Les formations à ce sujet devraient être organisées pour le bien de tous et de l’humanité entière, et en particulier pour nos enfants. Ses livres sont des trésors d’utilité publique). Les enfants sont des éducateurs, tout comme souvent les gens autour de nous qui ont le don de mettre le doigt là où l’on a besoin d’y voir plus clair, même si l’on n’a pas envie d’allumer la lumière.

Je reviens à ma tentative de début de quelque chose

La rentrée est l’occasion de repartir sur de nouvelles bases avec l’envie de commencer, d’apprendre, de se lancer des défis tout en se respectant dans son intériorité et dans son rythme avec le quotidien qui est déjà là.

Je fais le constat que mon envie d’écrire est à son maximum mais je n’ai pas le temps de m’y consacrer entièrement en ce moment.

Outre mes intentions de rentrée, un ou deux tirages de cartes qui m’aident à me poser et à gagner en clarté, j’ai décidé d’écrire tous les jours une heure. C’est dit !

Si vous voulez suivre mes aventures créatives, abonnez-vous à Caravansérail 😉 Et si vous voulez faire le premier pas vers l’aventure intérieure de l’écriture, expérimentez Plumes, l’atelier d’écriture à distance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :