Comment perdre le déclic de son imaginaire et de sa créativité en 4 solutions

La créativité est presque devenue obligatoire sous peine de voir toutes les portes se refermer sur nous et de déclencher une guerre mondiale.

Il suffit de faire une recherche sur internet en écrivant « comment être plus créatif » pour voir afficher 168 000 000 résultats ! Il y a donc des millions de réponses à cette question.

Que ce soit pour trouver du boulot, gagner de l’argent, faire la cuisine, la vie de couple, l’éducation des enfants…. On est jugé incapable si l’on ne passe pas par la case CRÉATIVITÉ.

Alors, on fait de la RÉSISTANCE, on se bloque, on se sent incapable et on se dit : de toute façon, je suis nul.le en création.

L’imaginaire et la créativité ne fonctionnent pas avec des injonctions et des ordres. C’est même le meilleur moyen ne de rien créer !

Alors j’ai pensé que cela serait intéressant de lister toutes les manières de ne pas être créati.ve.f. On y va ?

1. S’obliger à créer, chercher, trouver

Ce que l’imaginaire n’aime pas c’est justement de recevoir des ordres. D’abord parce que l’on passe nos journées à répondre à des obligations et des devoirs pour la plupart d’entre nous. Imaginez qu’on vous dise : « alors maintenant, tu t’assoies et tu créées ! Tu ne bougeras pas de ta chaise tant que tu n’auras rien trouvé ! ». Çà vous appelle quelque chose non ? L’école, les devoirs et tous les mauvais souvenirs que l’on peut avoir de nos années scolaires.

Foutez-vous la paix !

Comme dit si bien Fabrice Midal dans son livre du même nom que vous pouvez lire pour commencer à vous foutre la paix.

2. Se lever de bonne heure, une heure avant…

Alors là encore un mythe qui voudrait que l’avenir appartienne à ceux qui se lèvent tôt. Ce qu’on oublie de dire c’est que cela concerne uniquement les personnes qui aiment se lever tôt. Celles-ci à 9-10 heures, ont déjà fait la moitié de leur journée et c’est tant mieux pour elles.

Si vous n’avez besoin que de 4-5 heures pour vous reposer et que vous aimez vous coucher à 21h30, c’est super MAIS SI vous n’arrivez pas à vous endormir avant 23 heures et que vous avez besoin de vos 8 heures de sommeil, pas étonnant que ce soit difficile de vous lever à 5 ou 6 heures.

Respectez votre propre rythme de repos.

Faire la grasse matinée, ne rien faire pendant au moins 2 heures, regarder les nuages…

3. Soyez positi.ve.f et vivez dans le bonheur

La dictature du bonheur et de la positive attitude c’est bien joli mais pas tous les jours. Soyons honnêtes : CE N’EST PAS POSSIBLE D’ÊTRE JOYEUX ET POSITIF TOUT LE TEMPS !

On a tous nos moments de hauts et de bas, nos coups de blues et autres contrariétés qui ont besoin d’être pris en compte, accueillis, évacués, voir analysés pour nous permettre de prendre du recul. Nous sommes tous sujet.te.s à des périodes où notre petit côté Dark Vador reprend le dessus. C’est normal, çà passe ou pas. Rappelons également que la dépression est une vraie maladie.

Alors comment dire… sans vous enfoncer dans le marasme…

Soyez vous-même !

Enregistrez vos râleries et vos états d’âme, écrivez-les, gribouillez-les.

4. Soyez ouvert, sortez de votre zone de confort

Alors oui, d’accord, mais évitez de vous mettre dans des situations qui vous mettent en danger moralement ou physiquement. Pas sûr que le saut en parachute ou à l’élastique qui vous terrorise soit forcément la meilleure manière pour vous de retrouver votre créativité.

Si vos habitudes et votre train quotidien vous conviennent bien, que vous êtes bien dans votre vie et que tout va bien pour vous, ce n’est peut être pas comme çà que vous allez réveiller votre imaginaire, si vous avez envie de le réveiller bien entendu.

Mais si vous ressentez une lassitude et que vous vous dites que ce serait bien de changer d’itinéraire, avant de révolutionner votre vie, essayez-vous à une activité qui rompe votre monotonie et que surtout vous avez plaisir à faire.

Pratiquez une activité agréable pour vous

Notez tout ce qui vous est agréable et faites le au moins une fois par semaine.

Alors, résumons :

la paix, le repos, être soi, le plaisir

Plutôt pas mal comme critère de choix pour une vie épanouie non ?

Merci à vous de votre lecture.

Cet article vous a plus ? Laissez un commentaire ci-dessous, partagez-le autour de vous et restons en contact : abonnez-vous !

Continuez à visiter le site, soyez curieux.se ! Imaginez, Explorez, Enluminer !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :